Chroniques de la STM, épisode Who’s counting

Incapable de prendre le 55, car trop bondé, bibi décide de marcher jusqu’à la maison.

– Au départ, station Saint-Laurent, voit un bon samaritain aider un Inuit saoul qui vient de bêcher et de se blesser. Faith in humanity restored.

– Coin Saint-Laurent et Ontario, est témoin d’une arrestation musclée d’un dude louche dans une voiture louche qui sent tout aussi louche. Les policiers ne ressemblaient pas trop à Claude Legault et Réal Bossé : bibi déçue.

– Devant feu le théâtre Juste pour rire, remarque une dame intoxiquée qui descend la Main en plein milieu de la rue en chantant « All by myself ». Finalement, elle chante bien Céline, hein?

– Coin Sherbrooke et Saint-Laurent, voit un dude qui joue du air guitar de façon très motivée. Ça ressemblait à du Ozzy, mais faudrait confirmer…

– Devant le Globe, aspire malgré elle une bonne bouffée de parfum cheap, gracieuseté de l’escorte qui accompagnait le gros plein de soupe qui rentrait dans le resto. *Tousse*

– Arrive chez Segal, se fait engueuler par Murphy parce qu’elle a oublié de prendre un panier. *Soupire*

– Rentre à la maison, met le pied dans un vomi de chat.

Bref, a day in the life of a Montrealer.

 

(Reprise d’une chronique écrite et publiée sur Fb plus tôt cette année.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze + deux =